CHAFIK

cs_book_hadn_sansolivier_fr.pdf

Architecte DPLG, Chafik Gasmi est aussi designer industriel. Il commence sa carrière en 1987 quand il dessine une maison à Alger et un hôtel à Paris. Il en conçoit aussi le mobilier. Devant l’intérêt suscité par ses meubles, il crée en 1990 sa propre maison d’édition: UNIVERS INTÉRIEUR.

En 1992, le Salon du Meuble de Paris lui décerne le Grand Prix de la Critique pour l’ensemble de ses créations.

De 1994 à 1997, en immersion à l’usine MOULIN GALLAND (aujourd’hui FERMOB), Chafik réinvente le catalogue «outdoor», dont la mythique chaise «Square» qui agrémente encore aujourd’hui les parcs et les places les plus célèbres comme Times Square à New-York. Le succès commercial de cette gamme lui vaut de recevoir, conjointement à la marque Moulin-Galland, le Prix du Nombre d’Or, consacrant une collaboration exemplaire entre un industriel et un designer.

De 1995 à 1997, Chafik dessine une collection de meubles pour Hugues Chevalier dont le fauteuil «Ying», choisi par l’Hôtel Matignon pour les salons de réception du Premier Ministre. Ce fauteuil continue à ennoblir les salons de prestige comme très récemment ceux de l’hôtel Shangri-La à Paris.

En 1997, le VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement) consacre à Chafik une exposition personnelle.
La même année, Dominique Mandonnaud, le fondateur de SEPHORA, après lui avoir confié la direction de la création du mégastore des Champs-Elysées, lui offre la direction artistique de l’enseigne ainsi que la direction du concept. Pendant sept ans, Chafik participe à l’essor mondial de SEPHORA.

En 2001, il reçoit le Prix de l’Observeur du Design pour le concept SEPHORA BLANC, une parfumerie prospective et holistique, dédiée au bien-être.
Pendant les années 2000, à la demande de Monsieur Bernard Arnault, récent propriétaire de SEPHORA, Chafik collabore étroitement avec les marques de LVMH: DIOR, GALLIANO, KENZO, DOM PERIGNON, GUERLAIN, GIVENCHY, EBEL… Il challenge leurs démarches créatives et stratégiques.

En 2004, l’Assemblée Nationale décerne à Chafik le Prix du Talent de la Réussite des Français venus de loin.
La même année, il crée CHAFIK STUDIO, studio de design et d’architecture. Ses clients sont Kenzo, BULGARI, BACCARAT… pour l’univers du luxe, des investisseurs privés dans l’hôtellerie et le spa, des institutionnels en France et à l’étranger (la ville de Desvres, le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Culture algériens, le Musée d’Art Moderne d’Alger).

De 2007 à 2009, Chafik prend la direction artistique de BACCARAT. Il y peaufine sa conception de la lumière et développe des projets oniriques entre vision et illusion. Il crée le premier concept d’hôtel Baccarat pour l’Hôtel du Louvre à Paris.
En 2008, il conçoit le premier musée d’art moderne du monde arabe à Alger (MAMA). Le musée consacre à Chafik une exposition personnelle à la fois rétrospective et prospective, caractéristique de son univers.

En 2010, Chafik crée pour Alexandre Allard, la vision de marque et le concept d’identité graphique de son palace parisien visionnaire: LE ROYAL MONCEAU.
Le début de la collaboration de Chafik et de son studio avec LANCÔME commence en 2011. Chafik est chargé de diriger la création d’une nouvelle identité de marque pour les espaces de vente du monde entier.
En 2015, il invente, avec Lancôme, un concept de magasin fondé sur une nouvelle expérience client, qui inspire les nouvelles boutiques de la marque.
L’année suivante, Chafik Studio et Lancôme reçoivent, pour ce concept, l’Oscar de la Cosmétique et le Prix Janus du Design.
La même année, il redessine, pour Lancôme, trois produits iconiques : «l’Absolu Rouge», «Teint Idole» et le mascara «Hypnôse», ouvrant ainsi un nouvel axe de collaboration.
En 2017, Chafik gagne le concours pour le design du nouveau parfum féminin Lancôme qui verra le jour au dernier semestre 2019.
Aujourd’hui Chafik poursuit toujours sa collaboration avec les équipes internes de Lancôme, assurant notamment la direction artistique du futur flagship parisien, avenue des Champs-Élysées.

En 2011, Chafik réalise une œuvre de lumière de plus de 4m de diamètre en cristal de Baccarat pour illuminer le cœur de l’hôtel de luxe CORINTHIA à Londres.

En 2012, Chafik débute une collaboration avec FENDI CASA pour qui il dessine des lignes de mobilier et de luminaires de haute facture.

En 2013, Chafik signe une villa à Alger. Il y joue de la lumière caractéristique des rives de la Méditerranée. Cette lumière franche qui dessine si nettement les volumes et modèle généreusement les espaces.

En 2014, il réalise une école en région parisienne dont il dessine également le mobilier et un préau spectaculaire.

En 2015, Chafik crée également une villa pour un client privé sur la Côte d’Azur. Il travaille avec Olivier Leflaive à un projet de «resort» dédié à l’initiation à ses grands crus de Bourgogne dans son domaine de Puligny Montrachet.
La même année il signe un flagship à Dubaï pour la renaissance de la prestigieuse cristallerie belge VAL SAINT LAMBERT, fournisseur officiel de S.M. le Roi des Belges.

En 2016, dans le cadre d’une consultation restreinte, Chafik Studio associé à HW architecture (partenaires de Jean Nouvel pour le Louvre Abu Dhabi) conçoit un hôtel Baccarat, majestueux et onirique, à Doha au Quatar.

De 2016 à 2017, il crée pour AKSAL, le plus grand groupe de distribution marocain, un concept de magasin novateur qui ouvre à Casablanca sur 3500 m2 sous l’enseigne YAN&ONE (marque beauté du groupe Aksal). Chafik Studio en assure la direction artistique et le développement du design et de l’architecture.

En 2017, Chafik reçoit le Talent de l’Innovation décerné par le Centre du Luxe et de la Création pour l’ensemble de son œuvre.

2018 marque le développement à l’international de Chafik Studio. Deux filiales sont créées: une au Maroc et l’autre au Portugal. À Casablanca, la filiale dirige l’architecture intérieure des 20.000 m2 du nouveau siège d’ADDOHA, leader africain de l’immobilier. Chafik transforme aussi les vestiges de l’ancienne façade incendiée en une sculpture monumentale de bois brûlé. Le chantier est toujours en cours. Au Portugal, Chafik Studio développe et produit en atelier le prototype d’une villa écologique, bio-climatique et auto-suffisante. Une première implantation sur pilotis est prévue sur la dune de Comporta face à l’océan.

En parallèle, Chafik Studio est choisi pour réaliser l’identité architecturale de LA ROCHE-POSAY.
Et Alexandre Allard confie au studio la création et le design du concept «la Maison de la beauté», première expérience mondiale de «retail augmenté», au sein de son grand projet: CIUDAD DE MATARAZZO au centre de Sao Paulo du Brésil. Le projet est en cours de développement.

En 2019, Chafik Studio a livré à Beijing la plus grande installation de lumière de l’histoire de Baccarat. Elle est composée de trois grandioses lustres de cristal combinant 4800 lumières.
Parallèlement, Chafik a créé une collection de meubles pour BACCARAT LA MAISON.

 

cs_book_hadn_sansolivier_fr.pdf